logo_sois belle et t'es toi

Maquillage semi-permanent
Dermographie esthétique
Dermopigmentation réparatrice

Qui ?

Francesca Ferreira, dermographe depuis 20 ans.

Cursus :

Après des études d’architecture qui ne me motivaient pas vraiment, j’ai mené une carrière sportive (force athlétique puis bodybuilding).

Avec le bodybuilding, je me suis rendu compte à quel point il est difficile de sourire et d’avoir l’air fraîche lorsque l’on est en plein effort et que votre mascara vous coule dans les yeux.
En cherchant diverses solutions pour conserver une apparence convenable dans toutes les situations, j’ai découvert le maquillage permanent et ça a été le coup de foudre.
En l’absence d’une législation précise (ce qui est toujours le cas aujourd’hui) et de formation ayant un caractère officiel (ce qui n’a pas beaucoup changé non plus), de stage en stage chez des esthéticiennes, des tatoueurs et, bien entendu, d’autres dermographes, j’ai commencé à apprendre mon métier.
Ce n’est qu’après plusieurs années à étudier et de pratique pour des détails sous l’égide de dermographes expérimentés, que j’ai commencé à proposer mes propres prestations.

Où ?

J'exerce dans un nouvel espace spécialisé au coeur de Muret en périphérie de Toulouse.

Façade Osez la différence

OSEZ LA DIFFERENCE
15, Allée Niel
31600 Muret

Tél. 09 50 05 29 08

Entrée du salon

Osez la Différence est un tout nouvel espace arty et décalé aux airs de boudoir chic et girly. Ici, pas d’UV ou d’épilation, mais des professionnels du body art qui partagent la même approche de leurs disciplines.

  • Francesca est dermographiste spécialisée dans le maquillage permanent depuis 20 ans
  • Myriam
    Atypique tattoo
  • Camille
    Tatouage artistique
  • Alexandra
    piercing et ongles

Comment ?

  • Je n’utilise que du matériel dont les parties en contact avec l’épiderme sont à usage unique (buses, aiguilles).
  • Ce matériel est bien sûr conforme aux normes CE.
  • Je n’utilise que des pigments de la plus haute qualité en provenance de laboratoires pharmaceutiques agrées.
  • Ces pigments à base d’oxyde de fer s’estompent avec le temps (c’est pourquoi on parle de maquillage semi-permanent).

Pourquoi ?

Outre les aspects techniques et artistiques, c’est la dimension humaine qui m’a fascinée dans le maquillage permanent.

Lorsque vous retouchez un visage, surtout un visage, vous savez que vous allez changer la vie de quelqu’un, parce que cette personne sera perçue différemment par son entourage.
On peut aider les gens à mieux vivre, mais l’engagement humain est énorme.
C’est une responsabilité qu’un dermographe doit avoir toujours à l’esprit.

Et puis il ya le suivi : un maquillage permanent nécessite un entretien tous les deux ans environ. C’est l’occasion d’ajuster (dans la mesure du possible) la dermographie en fonction de l’expérience qui en a été retirée, de l’évolution des goûts et motivations. C’est aussi tout simplement l’occasion d’avoir des nouvelles, d’apprendre ce que le maquillage a apporté, car chaque cas est unique.

Il y a très peu de photos sur le site.
Pourquoi ?

Parce que les photos ne sont plus crédibles.

Il est tellement facile aujourd'hui de retoucher des images avec des logiciels spécialisés de façon à ce que les modifications effectuées soient (à peu près) invisibles, que l'on ne voit plus de photos dans les journaux et surtout dans les sites Internet et les magazines (mode, santé etc.) qui n'aient pas été profondément retouchées.

C'est une pratique à laquelle je refuse de me livrer.

Les quelques photos que je mets en ligne sont seulement destinées à illustrer une explication, un travail.
Pas à donner une vision illusoire de ce que permet la dermopigmentation.

Ces photos sont seulement compressées pour un affichage plus rapide. Elles ne sont ni retouchées, ni même corrigées (couleurs, exposition etc.).